dimanche 3 avril 2011

Afrique du Sud: Le commerce des pigments de couleur était une industrie florissante il y a 58.000 ans

Un site de production d'ocre datant de l'âge de pierre vient d'être mise au jour en Afrique du Sud. Cette découverte offre un aperçu de ce que les premiers hommes valorisaient et utilisaient dans leur vie quotidienne.



C'est la première fois qu'un site de l'âge de pierre montre des traces de traitement de la poudre d'ocre sur des foyers cimentés - une innovation pour cette période. Un homme des cavernes intelligent avait du comprendre que la cendre blanche des foyers pouvait servir de ciment, offrant une surface de travail solide.

"l'Ocre offre toute une gamme de couleurs, avec l'orange, le rouge, le jaune, le marron et toutes les nuances de ces couleurs" explique la chef de projet Lyn Wadley, "L'Ocre jaune et marron peut être transformé en rouge en les chauffant à des températures aussi basses que 250 degrés Celsius (482 degrés Fahrenheit)."

Wadley, qui a rédigé l'étude, est professeur à l'École de géographie, d'archéologie et d'études environnementales et à l'Institut de l'évolution humaine à l'Université de Witwatersrand.
Elle précise que l'ocre a été trouvé sur les pointes des outils en os, probablement utilisés pour le travail du cuir; il est donc possible que les anciens arboraient des vêtements en cuir coloré ainsi que d'autres produits en cuir.

L'Ocre est dérivé à partir d'argile naturelle teintée qui contient des oxydes minéraux. En plus de la coloration des objets, l'ocre a des propriétés adhésives lorsqu'il est mélangé à d'autres ingrédients, tels que la gomme végétale et les graisses animales. "Cette colle a très bien pu fixer des pierres ou des pointes de flèches à des hampes, ou bien encore des lames à des poignées pour les outils de coupe", explique Wadley.

L'Ocre peut également être utilisé comme maquillage ou peinture pour le corps, comme conservateur et comme une composante médicinale, de sorte qu'il a pu servir à des fonctions nombreuses et variées au cours de l'âge de pierre.

Wadley a analysé ce site de fabrication d'ocre à la grotte de Sibudu au nord de Durban en Afrique du Sud. Le site se composait de quatre foyers cimentés contenant de la poudre d'ocre.

Ces ateliers en ciment pouvaient permettre de moudre et / ou de stocker la poudre, selon Wadley, qui a également découvert environ 8.000 morceaux d'ocre dans la zone.

Se basant sur la nature du ciment de cendre et sur la géologie du site de Sibudu, Francesco d'Errico, directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique à l'Université de Bordeaux, explique que les hommes d'il y a 58.000 ans produisaient de grandes quantités de pigment rouge dans un court laps de temps.



Il pense que le pigment d'ocre était un élément fondamental de la culture du Paléolithique Moyen et que sa production entrainait la participation de plusieurs membres du groupe.

Source:

Liens:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire