lundi 25 avril 2011

Agnes Noyes Goodsir

18 juin 1864 à Portland, Victoria - 1939 France



Agnes Goodsir La Parisienne (Paris)

Artiste australienne portraitiste, très connue pendant sa vie en France.
Portrait of Agnes Goodsir

Agnes Goodsir c1927
Goodsir Archive
On loan, Bendigo Art Gallery


Agnès se rend à Paris en 1900. Elle a été admis à l'Académie de Delacroix, puis a étudié à l'Académie Julian, puis à l'Académie Colarossi.



Agnes Goodsir La Femme de ménage 1905




Agnes Goodsir Une lettre du front. Fille sur le divan de 1915
 
(Il est à noter, les historiens de l'art australiens ont estimé que 20 années du vingtième siècle, environ la moitié des 70 plus célèbres artistes australiens qui ont visité la France durant cette période étaient des femmes.)



Agnes Goodsir Dans un studio du Quartier-Latin.

A partir de 1912, l'artiste fait la navette entre Londres et Paris, mais finit par s'installer à Paris dans la rue de l'Odéon, 18.



Cherry Goodsir Agnes 1924



Agnes Goodsir Girl avec Cigarette 1925



Agnes Goodsir La Lettre 1926


En 1927 Goodsir à l'âge de 63 ans se rend en Australie, où ses tableaux ont été exposés à la Galerie «Macquarie» à Sydney et à la Galerie des Beaux-Arts de Melbourne.

Après la mort d'Agnès  en 1939, ses peintures sont restées chez Rachel Dunn, sa compagne et son modèle préféré. 




Hortensias Goodsir Agnes



Agnes Goodsir Zinnias dans un vase gris

Malgré le grand nombre de natures mortes et des intérieurs, des aquarelles en plein air de Paris, le genre principal de la créativité ont été les portraits. 
Parmi ses «modèles» on trouve l'artiste Katarina Hudson, Léon Tolstoï, Ellen Terry, Bertrand Russell, Edith Walker,  et  le dictateur italien Benito Mussolini.

En 1998, une exposition Agnes Goodsir s'est tenue à Paris.
La Gallery of Victoria à Bendigo en Australie, plus récemment a tenu l'exposition «Les artistes australiens en France, 1918-1939", avec de nombreuses peintures d'Agnes.
Cette femme reste très peu connue, par exemple ses natures mortes dans son travail reste encore un mystère pour les chercheurs.
Tout ce qui concerne sa vie privée, sauf sa vie avec Rachel Dunn reste plutôt vague. 
Son homosexualité n'a jamais été acceptée en Australie.
En Australie, les artistes locaux, qui ont vécu dans la première moitié du XXe siècle en France, sont généralement considéré comme une «génération perdue».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire