mardi 26 avril 2011

D'Héraclès à Alexandre Le Grand

Alexandre le Grand - Ashmolean Museum
Alexandre le Grand - Ashmolean Museum
Grâce à la collaboration du service des Antiquités grecques, l’Ashmolean Museum d’Oxford organise l’une des plus grandes expositions consacrées au célèbre conquérant macédonien : Alexandre le Grand. Les trésors de la cité royale d’Aegae (la moderne Vergina) sont exposés : objets provenant des tombes des rois de Macédoine : Philippe II (père d’Alexandre) et Alexandre IV (fils du conquérant et de Roxane).
Des objets provenant de nombreux musées européens et américains sont réunis à Oxford pour cette grande exposition. Si l’essentiel de l’exposition sera consacré à Alexandre et à Aegae, une partie des objets permet aussi de connaître l’âge du bronze en Macédoine. Cela permet de remonter aux origines de la monarchie macédonienne.

 

L’éducation et l’armée d’Alexandre

L’exposition présente le jeune conquérant macédonien et son incroyable expédition orientale. Après avoir découvert l’éducation d’Alexandre en Macédoine et son apprentissage auprès d’Aristote, il est possible de suivre ses étapes en Asie. Un accent particulier est accordé à la place des dieux dans l’idéologie d’Alexandre. L’oracle d’Amon à Siwa l’avait reconnu comme fils de Zeus, sa famille prétendait descendre des Héraclides (descendant d’Héraklès – Hercule) d’Argos et il prit Dionysos comme modèle car le dieu avait aussi marché avec une armée jusqu’en Inde.
Le jeune roi a affronté, à trois reprises, l’armée perse achéménide de l’empereur Darius III Codoman. L’exposition dévoile quelques unes des principales techniques de combat de l’armée macédonienne. Il est possible d’admirer quelques objets de l’équipement du soldat de l’armée d’Alexandre.

Alexandre en Egypte et en Mésopotamie

De nombreux objets permettent de voir comment la culture gréco-macédonienne s’est inspirée d’autres arts, en Perse, en Anatolie et en Egypte. Les Gréco-macédoniens vont également enrichir les cultures du Proche et du Moyen Orient. Découvrez Alexandre le Grand en pharaon ou en empereur perse.
Des objets provenant de fouilles récentes en Mésopotamie ou en Iran permettent également de voir Alexandre le Grand sous une lumière orientale. Les tablettes d’argile en écriture cunéiforme rédigées par les scribes de Babylone décrivent également l’arrivée du jeune roi sur les rives de l’Euphrate. Il est ainsi possible de découvrir des textes historiques qui ne sont pas gréco-romains qui décrivent l’expédition d’Alexandre.

Renseignements pratiques

L’exposition est ouverte du 7 avril au 29 août 2011, du mardi au dimanche, de 10h00 à 18h00. Le tarif plein est de 8 £. Le catalogue, en anglais, coûte 25 £. L’Ashmolean Museum est situé Beaumont Street à Oxford (OX1 2PH). Le musée est à environ 500 mètres de la gare. De nombreux trains relient quotidiennement Londres à la célèbre cité universitaire.




L’accès aux collections permanentes de l’Ashmolean Museum est gratuit ! Il est donc aisé de compléter sa visite par la découverte des riches collections antiques du musée : peintures datant du règne d’Akhénaton, temple égyptien de la XXVe dynastie provenant du Soudan, statue de Cicéron, objets provenant des fouilles de Knossos (Crète) réalisées par Arthur Evans…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire