vendredi 22 avril 2011

Goran Bregovic & Emir Kusturica - Tziganes

Je les aime!!!!!!!!!!!!!!!!!!!




Goran Bregović (source)
http://www.kustu.com/w2/fr:goran_bregovic

Goran Bregović est né le 22 mars 1950 à Sarajevo. Tout comme Emir Kusturica, il reflète de par ses origines l'aspect multi-ethnique de la Yougoslavie : son père est croate, sa mère serbe, sa femme musulmane. Si Goran Bregović est souvent connu pour les musiques de film qu'il a écrites pour Emir Kusturica, il a eu une énorme carrière de pop star auparavant, et a depuis abandonné l'écriture de musiques de films pour se consacrer à des projets plus personnels.

A 16 ans, après des études de violon, il fonde Bijelo Dugme (bouton blanc), un groupe rock culte qui enflammera la Yougoslavie de 1974 à 1989. 
Il rencontrera le jeune Emir Kusturica, alors bassiste dans un groupe punk (Zabranjeno Pušenje). La jeunesse yougoslave s'identifie à cette forme de révolte et d'ouverture à l'Occident.
Vers le milieu des années 80, Goran retrouve Emir Kusturica, qui le décide à travailler pour le cinéma. Cette collaboration se concrétisera avec l'inoubliable bande originale du Temps des gitans (1989), dont l'album sera un succès international.
Ce retour aux racines, à la fois slaves et tziganes, cette fusion d'une musique populaire et de techniques de production modernes, ce cosmopolitisme affiché et parfaitement assumé deviendront l'image de marque du compositeur. 


Dès lors, Goran poursuivra ses recherches autour d'une fusion de toutes les musiques. Il ira chercher dans la musique juive yéménite de Ofra Haza (La Reine Margot, 1994), dans le tango cap-verdien de Cesaria Evora (Underground, 1995) 



ou chez un Iggy Pop qu'il réinvente totalement (Arizona Dream, 1993), sans oublier cette musique en soi fusionnelle qu'est celle des tziganes, les sources d'une musique réellement universelle, à la fois symphonique et intime, d'un lyrisme débridé et d'une rigueur parfaite. 



Ayant mis en musique une douzaine de longs métrages, Goran entreprend de jouer en concert ses oeuvres avec L'Orchestre des Mariages et des Enterrements, soutenu par un ensemble philharmonique et une chorale. En 1997, après avoir parcouru l'Europe de l'Est, il triomphe au festival de Montreux et donne le 31 décembre un concert multimédia à Thessalonique (Grèce),  The Silence of The Balkans.  





Goran Bregović du quitter Sarajevo en 1992 au moment de l'éclatement du conflit yougoslave pour s'exiler à Paris et aux Etats Unis.  
Goran Bregović collabore aussi depuis de nombreuses années avec les plus grandes stars de la chanson des Balkans : le chanteur George Dalaras, véritable institution en Grèce, (où il représente le style laïko, forme modernisée du rebetiko, musique des bas-fonds aux thèmes proches du blues), ou la jeune chanteuse Alkistis Protopsalti, mais aussi Sezen Aksu, pop star féministe et engagée de Turquie. 






En 2000, Goran Bregović a publié un nouvel album : Tales and Songs for Weddings and Funerals



 
et a joué avec son groupe dans le film suédois “Music for Weddings and Funerals” (Musikk for bryllup og begravelser) de Unni Straume. 
Ce film raconte l'histoire de Sara, une écrivain qui, après le décès de son seul fils habite dans une villa dessinée par son ex-mari. Elle décide de louer le sous-sol à Bogdan (Goran Bregović), un musicien serbe qui s'entraine parfois avec son orchestre gitan au complet… Le film joue beaucoup sur les contrastes : nord-sud, chaud-froid, joie-tristesse. 


Il a été présenté au festival de Sundance en 2002, et celui de Rotterdam en 2003. Le film n'est pas sorti en France pour l'instant...ce qui est vraiment dommage!



En 2004, Goran Bregović a monté une version personnelle de Carmen de Bizet, qu'il a intitulé Karmen (avec une fin heureuse). Il en a donné de nombreuses représentations en Europe.

Discographie (carrière solo)

Site officiel

Le site officiel de Goran Bregović : http://www.goranbregovic.co.yu/


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire