mercredi 13 avril 2011

Juste en passant par la Laponie....

Laponie, le pays aux huit saisons



Fin d’hiver - printemps
Fin d’hiver (mars - avril) : les rennes commencent leur transhumance vers les pâturages
d’été.
Printemps (avril - mai) : les faons naissent dans les pâturages d’été.


Fin de printemps – été
Fin de printemps (juin) : les rennes ont besoin de calme pour se refaire une santé.
Été (juin – août) : marquage des faons en haute montagne.


Fin d’été – automne
Fin d’été (août – septembre) : les rennes se remplument pour l’hiver. Cueillette de baies et
pêche.
Automne (septembre – octobre) : séparation des rennes et abattage des mâles entiers avant la saison des amours. Pêche et chasse.


Fin d’automne – hiver
Fin d’automne (novembre – décembre) : poursuite de l’abattage, les rennes regagnent les
pâturages d’hiver.
Hiver (décembre – mars) : les rennes se trouvent dans les pâturages d’hiver ; il est important de trouver de bons pacages sous la couche de neige.



Le nord de la Finlande est très différent du sud.





















À hauteur du cercle polaire arctique, Rovaniemi, la capitale de la Laponie finlandaise est dotée d'un aéroport et d'une gare  un point de départ intéressant pour découvrir la Laponie.

Ce qui surprend le voyageur dans les villes lapones c'est une très faible densité humaine à laquelle nous ne sommes pas habitués. Les heures de pointes un jour ouvrable rappellent un morne dimanche matin en hivers sous nos latitudes.
Durant le court été lapon, la nature exprime une palette de couleurs et de contrastes. Même les lapons contribuent à cette explosion de de lumière et de couleurs en fleurissant leurs maisons.

Il faut toujours garder en mémoire que lors d'une excursion en Laponie, on peut passer plusieurs jours sans rencontrer âme qui vive. Il convient de s'en souvenir avant de partir à l'aventure!
Car la beauté des paysages peut masquer bien des dangers.
En Laponie, les rivières (jõki) et les lacs (järvi) dessinent la Taïga (la forêt boréale) et mènent au golfe de Botnie dans la mer Baltique.

La rivière Tornio (Tornionjoki), célèbre pour ses saumons, sert de frontière avec la Suède dont la Finlande a fait longtemps partie et garde un souvenir un peu nostalgique à l'inverse de la Russie le dernier colonisateur moins apprécié.




En Laponie l'ombre commun Thymalus Thymalus (hari pour le nom local) est un poisson abondant qui se laisse volontiers prendre pour accompagner perches et brochets à l'occasion du repas du soir . Les romains l'avaient nommé ainsi car consommé frais, ce poisson a une chair ayant un goût de thym. Contrairement à l'omble, l'ombre est introuvable dans le commerce car une fois tué ce poisson à la chair très fine ne se conserve pas et doit être consommé très rapidement.
Une préparation en papillote avec du jus de citron (ou du vin blanc), des baies roses, du sel et  un peu d'aneth ou de ciboulette composent un met de roi et remplace agréablement les seigneurs de ces eaux le saumon de la Baltique et l'omble arctique.
En été, la longueur des journées est plus marquée que dans le sud de la Finlande. Bien après les journées blanches dépourvues de nuits, le soleil n'en finit pas de se coucher.
La Laponie est à l'image d'une déesse antique, aussi belle que cruelle. La nature y est d'une pureté qui n'a d'égale que son âpreté.
L'eau, l'air et la lumière s'y rencontrent avec parfois beaucoup de brutalité. Du chaos apparent peut surgir une esthétique fugace, imprévisible et surprenante.

Source



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire