mardi 5 avril 2011

Juste en passant....


Je suis le vent...
Ou bien je suis la friction de l’air...
Je suis le désarroi et la joie immédiate.
Chasser l’exil revient à évanouir la trace de mes vagabondages...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire