mercredi 6 avril 2011

La douceur de Robert Lewis Reid

"Fleur de Lys", 1895, by Robert Lewis Reid


Robert Lewis Reid : Reflexions matinales


Source : Le peintre Impressionniste américain Robert Lewis Reid naquit à Stockbridge dans le Massachusetts, le 29 juillet 1862. Il suivit les cours de l'École du Musée des Beaux-Arts de Boston, sous la direction d'Otto Grundmann. En 1884, il étudia à la Art Students League and Cooper Union de New York. En 1885, il traversa l'Atlantique pour être élève à l'Académie Julian de Paris avec pour professeurs Gustave Boulanger et Jules Joseph Lefebvre. Ses premiers tableaux furent des figures de paysans français, peints à Étaples.

La Fille en Kimono Bleu

En 1889, de retour à New York, il fut portraitiste, puis instructeur à la Cooper Union, et à la Ligue des Étudiants des Beaux-Arts. Une grande partie de son sujet de travail resta centrée sur les femmes, souvent entourées de compositions florales, mais il contribua, en qualité de peintre muraliste, à la conception des fresques de la coupole de l'édifice des Arts Libéraux pour l'Exposition Colombienne de Chicago, en 1893, en collaboration avec d'autres artistes.

Le Kimono Violet

En 1897, Reid devint membre des "Ten American Painters", qui firent secession de la Société des Artistes américains. Au tournant du XXe siècle, après s'être consacré à la peinture murale et à la création de vitraux, vers 1905, le travail sur toile de Reid tendit vers le Naturalisme, bien que sa palette s'orienta vers des tons pastels très doux. En 1906, Reid devint membre de la National Academy of Design.
Le Savoir

Puis l'artiste conçu des oeuvres murales pour la Bibliothèque du Congrès, à Washington DC, pour la Cour d'Appel de New York, et la State House à Boston, où demeurent ses trois grands panneaux : «Le Discours de James Otis», «Paul Revere's Ride» et le «Boston Tea Party». Il exécuta un panneau pour le pavillon américain lors de l' Exposition Universelle de Paris en 1900. En 1906, il compléta une série de dix vitraux pour l'église du Souvenir Unitaire à Fairhaven (Massachusetts). Son "Martyre de Saint-Paul" peut être admiré à l'extrémité sud-ouest de la nef de l'église Saint Paul Apôtre à New York.
Robert Lewis Reid mourut à Clifton Springs dans l'Etat de New York le 2 décembre1929.

"Sérénité "

Les Chutes de Buttermilk

Soin du Jardin

Reflexions

Daphné

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire