mercredi 4 mai 2011

Festival du rhododendron à Trevarez


7 et 8 mai: festival du rhododendron de Trévarez en centre Finistère


Rendez vous incontournable pour les amateurs de rhododendrons et d'azalées.

Le week end prochain a lieu le festival annuel du rhododendron de Trévarez, dans le Finistère, en Bretagne.
Le festival a lieu dans le parc de 80 ha autour du château.

Voici un tout petit aperçu du festival de l'an dernier:













A Saint Goazec (Finistère) se trouve le château de Trévarez.
Inscrit sur la liste des monuments historiques depuis juin 2009, on le surnomme « château rose » ou château rouge, à cause de la couleur des briques qui entrent ( avec le granit de Kersanton) dans la composition de ses murs.
C'est l'un des derniers châteaux construits en France, puisqu'il fut édifié sur les hauteurs des Montagnes Noirs (Menez Du) fin XIX-XX èmes siècles (de 1893 à 1907), par l'architecte Walter-André Destailleur, à la demande de James de Kerjégu , président du Conseil Général du Finistère. Le château bénéficie de toutes les innovations d'alors: chauffage central, eau chaude à tous les étages, ascenseur, toilettes modernes...Profondément humaniste, James de Kerjégu fit même profiter ses domestiques de toutes ces commodités. Il mourut malheureusement peu après la fin des travaux et ce fut sa fille, Françoise et son mari, le Marquis de la Ferronays, qui logea au château.
Les forces d'occupation allemandes réquisitionnèrent l'édifice en 1941 . Celui-ci sera bombardé par la RAF le 30 juillet 1944. Abandonné, il fut vendu en 1968 au Conseil Général du Finistère qui le restaure depuis. On m'ouvre généreusement les portes car le parc est fermé lorsque je me présente devant les grilles. Je suis fort bien accueilli par l'équipe présente , laquelle me fournit un plan pour déambuler dans ce magnifique parc, labellisé « Jardin remarquable »en 2006 pour son style éclectique caractéristique des jardins français..
« Soyez de retour pour midi » me conseille t-on. Conseil avisé car l'espace est vaste et on peut y passer facilement la journée tant l'endroit est reposant, verdoyant et joli. Je me dirige vers ce château bâti dans un style néogothique , en vogue dans la seconde moitié du XIX ème siècle. Je ne tarde pas à apercevoir ses tours imposantes. Je ne pourrai pas visiter l'édifice aujourd'hui ( il ne peut de toute façon n'être visité que partiellement) mais je pourrai parcourir à plaisir les 95 hectares du parc qui fut créé en 1900.
En face des bureaux du parc , juste à côté de la boutique et de la cafétéria se trouvent les anciennes écuries du château. Celles-ci accueillent sous une immense verrière diverses expositions dont celles d'artistes en résidence. Le château , lui, se visite à travers ses pièces d'apparat, dont la salle de jeux, la bibliothèque et la salle à manger. La bibliothèque offre au visiteur la possibilité de se transporter à la Belle Epoque, époque de la construction des lieux et de découvrir la personnalité de son concepteur, James de Kerjégu. La promenade de la Marquise vous fait suivre le parcours que suivaient alors les invités au château.
Les jardins possèdent des collections de plantes d'intérêt national comme les rhododendrons, azalées, camélias et hortensias. Des promenades vous permettent de découvrir ces espaces d'agrément aux ambiances variées: On trouve même un jardin anglo-japonais des années 20 ( vous serez surpris, tout comme moi, d'apprendre que lors de l'occupation allemande, le château reçut la visite de sous-mariniers...japonais qui faisaient leur culture physique quotidienne, à saute-moutons, dans le parc. Un petit film existe qui corrobore ces faits.
Les cascades , un jardin italien sont également proposés au public. Deux circuits sont offerts: Un circuit d'1,5 km et un autre de près de 4 kilomètres. A vous de découvrir la chapelle Saint Hubert, et sa fontaine (ci-dessous). Puis remontez vers le château et admirez le bassin de la chasse. Si vous arrivez au moment de la floraison, vous apprécierez jonquilles,narcisses et magnolias dans l'allée des quatre saisons. Des camélias centenaires peuvent être observés dans l'ancienne carrière ( le jardin japonais en abrite aussi). 

Des festivals sont organisés chaque année autour des fleurs: 
Festival du camélia, 
Festival du rhododendron
et les « Rendez-vous aux jardins » organisés par le Ministère de la Culture et de la Communication offre de découvrir le magnifique parc début juin , en profitant d'une visite commentée. Des sculptures végétales sont même visibles. On les doit à Patrick Dougherty, un artiste américain qui les réalise à l'aide de branches de saules, de noisetiers, d'ormes...A découvrir absolument si vous passez par là en été.

Car chaque saison a ses manifestations dans le parc de Trévarez. L'automne donne ainsi lieu à la floraison des premiers camélias et les Journées du Patrimoine, courant septembre, sont une bonne occasion de visiter l'endroit. Noêl à Trévarez est enfin un moment d'émerveillement. Le parc est alors plongé dans un sommeil hivernal mais on y pratique malgré tout les arts créatifs. Sur un thème choisi qui diffère chaque année, chacun dans sa catégorie (enfants,adultes,individuels, en groupes ou en famille...) ,des concours sont organisés pour réaliser la plus belle bole de Noêl, ou la plus belle guirlande. Des professionnels de l'art floral participent aussi activement à cette manifestation. Enfin, des artistes apportent leur regard sur le thème choisi.


Via

Château de Trévarez (Saint Goazec)

Le château de Trévarez est né dans l'imagination d'un riche politicien à la fin du XIXe siècle. Doté d'une architecture gothique, il possède également tous les éléments de confort moderne disponibles au moment de son édification. Il est très agréable de se promener dans son vaste parc surtout au printemps lors de la floraison des rhododendrons.

Trevarez 13
Un peu d'histoire:
Le château rose a été construit entre 1893 et 1907, c'est le dernier château édifié en France, dans les Montagnes Noires par James de Kerjégu, président du Conseil Général du Finistère. Les dernières améliorations techniques ont été incluses dans la construction: chauffage central, eau chaude à tous les étages, ascenseur, toilettes modernes, électricité, téléphone. Chose peu courante, le personnel bénéficiait également de ce confort. James de Kerjégu ne profitera pas de ce château, il décède en 1908, c'est sa fille Françoise qui en hérite.
En 1940, le château est réquisitionné par la Kriegsmarine, qui y envoie ses sous-mariniers en repos. Le 30 juillet 1944, le château est bombardé par la Royal Air Force. Le toit et l'aile ouest sont gravement endommagés, le rendant inhabitable.
Il est dés lors laissé à l'abandon, le toit étant éventré, il se dégrade rapidement et est en proie aux pillages. Tout le mobilier disparait. En 1968, le Conseil Général du Finistère le rachète et entreprend sa réhabilitation, il est ouvert au public à partir de 1971 afin de financer les lourds travaux.
Les écuries, très spacieuses, sont transformées en lieu d'expositions (crèches au moment de Noël, bonzaïs, jardins d'intérieur...). Le parc de 85 hectares est le cadres d'animations, notamment au moment où les azalés ou les rhododendrons sont en fleurs.
Le parc: Trevarez 4
Trevarez 5
Trevarez 6
Trevarez 7
Trevarez 8
Trevarez 9
Trevarez 10
Trevarez 11 le cimetière préhistorique qui se trouve dans le parc, près de la chapelle.
Le château: Trevarez 12
Trevarez 14
Trevarez 15
Trevarez 16
Trevarez 17
Trevarez 18
Trevarez 19

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire