mercredi 29 juin 2011

La forêt enchantée de Tony Cragg

WT (Three Towers), 2007, bronze, H. 550 cm environ (©CHARLES DUPRAT).

C’est dans une forêt surplombant la ville allemande de Wuppertal que l’artiste Tony Cragg a élu domicile. Ses sculptures, en parfaite harmonie avec la nature, y apparaissent par surprise, au détour des allées.

Ce havre de paix a un nom prédestiné : Waldfrieden, la forêt paisible. Niché sur les hauteurs de Wuppertal, en Rhénanie du Nord-Westphalie, non loin de Düsseldorf, ce site enchanteur est devenu le lieu d'élection du sculpteur britannique Tony Cragg.
http://www.tony-cragg.com/



Installé à Wuppertal depuis 1977, celui-ci cherchait depuis longtemps un espace naturel dans la région montagneuse du Bergisch Land pour y implanter un parc de sculptures. L'occasion s'est enfin présentée, avec la Villa Waldfrieden et sa majestueuse forêt de seize hectares surplombant Wuppertal. « En l'espace de trente secondes, j'en suis tombé amoureux ! », s'exclame Tony Cragg. « Le paysage était vraiment magnifique, avec des forêts sur les hauteurs. Les négociations ont été longues pour acheter le terrain. » En 2006, Tony Cragg a acquis le parc et la villa d'architecture théosophique, quasi tombée en ruines, qu'il a fait rapidement restaurer et classer.


Natif de Liverpool et marié à une artiste allemande, Tatjana Valsang, Tony Cragg était déjà sensible au charme discret de Wuppertal : « C'est une petite ville, avec une fantastique collection d'art moderne et contemporain : le musée Von der Heydt ». Fondée en 1929 avec la fusion des villes d'Elberfeld et de Barmen, la cité est célèbre pour son étonnant métro monorail suspendu de 1901, toujours en activité, mais surtout pour son extraordinaire rayonnement chorégraphique, qu'elle a connu grâce à Pina Bausch.  



Pour lire la suite : Magazine Connaissance des Arts juillet-août 2011
 
En savoir plus sur le lieu : Waldfrieden skulpturen park - Tony Cragg Foundation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire