lundi 20 juin 2011

Le mysticisme de Roger Alexandre

Roger Alexandre


L'univers pictural de Roger Alexandre est animé par des personnages empreints de mysticisme. L'artiste s'exprime par des mises en scène rigoureuses, qui guident le spectateur vers un monde intemporel où la symbolique de l'image joue un rôle capital.



Roger Alexandre est né à Montréal en 1942.

Sa formation
Après des études en pédagogie, en mathématiques et en sociologie, Roger Alexandre enseigne pendant quelques années. Puis, il étudie la peinture pendant deux ans avec le Frère Jérôme. C'est par le biais de ce professeur que l'artiste, quoique principalement autodidacte, a hérité des techniques automatistes et des enseignements de Borduas. À partir de 1979, il parvient à réaliser son rêve : vivre de son art. Depuis, ses oeuvres ont été l'objet de nombreuses expositions au Québec, aux Etats-Unis et en Europe.

En 1986, Roger Alexandre remporte le 1er prix du Concours national de création d'affiches organisé par l'Association canadienne pour les Nations Unies dans le cadre de l'Année internationale de la paix. En 1993, à la demande de l'écrivaine Arlette Cousture elle-même, il illustre la page couverture du roman Ces enfants d'ailleurs.

Son oeuvre, son art
Au cours des dernières décennies, le style de Roger Alexandre s'est imposé : un réalisme stylisé et dépouillé dont les douces couleurs sont toutes en camaïeu. Ses toiles imposent la réflexion et l'introspection. Profondément humaniste, l'artiste se fait metteur en scène d'un univers sans frontière. Ses personnages, souvent blottis les uns contre les autres ou enlaçant tendrement leur instrument de musique, évoluent dans un monde romanesque, une contrée mystérieuse et accueillante. Ses visages aux lèvres saillantes et au regard méditatif fascinent par leur beauté et leur douceur. Lovées les unes contre les autres, les maisons des villes communient les destins qu'elles abritent. Le temps semble suspendu, figé à une époque irréelle. Dans sa quête d'absolu, Roger Alexandre parle de paix, d'harmonie, d'amour, de sérénité et d'espoir. Tous ces éléments confèrent à ses toiles un caractère mythique unique.

Pour mieux comprendre le style et l'expression de l'artiste, il est intéressant de connaître son approche picturale. En effet, ses tableaux originent toujours de taches d'acrylique qu'il jette au hasard sur la toile. Au départ, la spontanéité du geste, de la ligne et de la couleur créent de pures abstractions. À partir de cette ébauche, Roger Alexandre laisse son imagination en roue libre, à la recherche d'une tache qui lui servira de point d'encrage. Concrètement, il part de cette tache et en fait une tête, un corps qui deviendra le pivot de l'oeuvre. Il la travaille, l'épure et continue sa recherche en faisant ressortir les éléments qui éveillent son inspiration. Enfin, il poursuit son travail jusqu'à ce qu'il ne reste plus que des lignes simples suscitant une forte impression.

«La tache, c'est le lieu où commence à prendre forme l'imaginaire, c'est la porte d'accès à l'enfance, au hasard, (...) et l'art consiste, pour moi, à lui donner un visage.» -Roger Alexandre



© Roger Alexandre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire