samedi 2 juillet 2011

Bal à l'École d'Équitation de Vienne

La Fête Impériale qui se tient à l’École d’Équitation espagnole de Vienne promet d’être une nuit de bal extraordinaire. Dans un cadre pour le moins inhabituel.


Suite à l'immense succès de la première Fête Impériale l'année dernière, l'École d'Équitation espagnole se métamorphosera cet été aussi, la nuit du 7 juillet 2011, en une majestueuse salle de bal. La piste qui accueille d'ordinaire le féerique ballet équestre des lipizzans se métamorphose en piste de danse, alors que les galeries du manège d'hiver invitent à flâner et à savourer le spectacle. Le Manège d'Été, pour sa part, permet de s'adonner en plein air aux plaisirs de cette élégante soirée estivale.


Au milieu du XVIIIe siècle, l'impératrice Marie-Thérèse célébrait déjà des fêtes échevelées à l'École d'Équitation de Vienne. À travers la Fête Impériale, cette vénérable institution se propose de renouer, sous une forme plus moderne, avec la tradition des bals de la cour impériale. Le bénéfice net de cette soirée de bal estivale sera exclusivement consacré aux activités scientifiques de l'institution, et en particulier à perpétuer la race et l'élevage traditionnel des lipizzans, tout comme à assurer la tenue du fichier d'enregistrement des prestigieuses montures.

Au milieu du XVIIIe siècle, l'impératrice Marie-Thérèse célébrait des fêtes échevelées à l'École d'Équitation de Vienne. Cette vénérable institution a renoué, sous une forme plus moderne, avec la tradition de la cour. L’an passé, la première Fête Impériale avait bouleversé les codes habituels. La piste, accueillant le féerique ballet équestre des lipizzans, a été métamorphosée en piste de danse, les galeries du manège d'hiver et le Manège d'Été devenant des appendices de contemplation et de flânerie en plein air. Le bénéfice de cette soirée est consacré aux activités scientifiques de l'institution et, en particulier, à perpétuer la race et l'élevage traditionnel des lipizzans.

Rendez-vous le 7 juillet.

École d'Équitation espagnole, Michaelerplatz 1, 1010 Vienne

www.fete-imperiale.at
www.srs.at









L’école d’équitation espagnole de Vienne en quelques chiffres et dates
La Spanische Hofreitschule (SRS) a été fondée en 1572 par la dynastie des Habsbourg, à la tête de l’empire d’Autriche-Hongrie jusqu’en 1918. Avant cette date, les chevaux provenaient du haras de Lipica (Slovénie actuelle), d’où le nom donné à la race. Les chevaux provenant du massif du Karst étaient croisés avec des chevaux d’origine espagnole (d’où le nom de l’école de Vienne), très recherchés dans les cours royales européennes pour leur silhouette élancée, leur allure fière et baroque.

La SRS compte 120 employés, dont 17 cavaliers (4 « Oberbereiter », 12 « Bereiter », 1 « élève »), et 69 chevaux lipizzans. Chaque année, 4 à 8 nouveaux poulains et juments sont sélectionnés pour entamer leur formation, qui s’échelonnera sur plusieurs années. Les lipizzans de la SRS font une longue carrière : entamée à 6 ans, elle peut s’étendre jusqu’à l’âge de 25 ans.
250 chevaux vivent la ferme d’élevage de Piber, en Styrie (sud-est de l’Autriche), qui a repris le flambeau de Lipica depuis 1918 et connaît en moyenne 50 naissances par an.


Le lipizzan
L'école espagnole de Vienne utilise les lipizzans, élevés spécialement depuis le XVIe siècle. Ils sont préparés patiemment, préselectionnés à partir de l’âge de trois ans, mûrs pour les figures de haute école des présentations de gala à partir de 6 ans, bien qu’ils ne les maîtrisent en général pas avant 12 ans environ. Les poulains naissent foncés et deviennent progressivement blancs entre l’âge de 5 et 8 ans. Très proche des chevaux ibériques, le lipizzan est assez rond, avec une encolure puissante et des membres assez courts

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire