vendredi 8 juillet 2011

Paroles...




Ce n'est donc pas un mince bonheur qu'une condition médiocre : le superflu grisonne plus vite, le simple nécessaire vit plus longtemps. 




William Shakespeare

 
(Le marchand de Venise, trad. François-Victor Hugo, p.29, Garnier-Flammarion n° 29)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire