vendredi 5 août 2011

Des cheveux d'or....

The Blonde Woman - Leon Comerre
Leon Francois Comerre © PaintingAll Art Gallery

Il était une fois des cheveux d’or
Des cheveux d’or qui s’envolaient en mille doux lieux,
Et la lumière vague brûlait étrangement,
Les beaux yeux ne sont pas aussi faibles qu’ils paraissent.

Et je les vis de la pitoyable couleur des farces,
Je ne sais si c’était vrai ou faux, il me semblait
Que l’appât amoureux arrivait à ma poitrine,
Quelle merveille est si vite brûlée?

Les pas ne sont pas chose mortelle
Mais angéliques formes; et les paroles
Sonnent autrement, pure voix humaine.

Un esprit du ciel, un vivant esseulé,
Exista comme je vis; et sans limites,
La plaie ne guérit pas, une fois l’arc détendu.


Francesco Pétrarque

(1304-1374)

Pétrarque peint par Andrea del Castagno[1]Galerie des Offices, Florence
Pétrarque peint par Andrea del Castagno[1]
Galerie des Offices, Florence


Traduit par: Catherine Réault-Crosnier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire