jeudi 4 août 2011

Slava et Viktoria Prishedko

Slava et Viktoria Prishedko

Galerie commune de ce couple de peintres contemporains aquarellistes originaires de Russie et vivant désormais en Allemagne.

J'aime énormément ce travail!

*************



"Je suis née à Kischenjow en Moldavie.
Je suis diplômée de l’Académie des Beaux-Arts de Kiev et de l’École d’architecture du Monument à Trieste.
Je suis membre de l’association de l’Art plastique et de l’Institut Européen de l’Aquarelle.
J’ai obtenu de nombreux prix et distinctions en Allemagne, Belgique et en France.

J’ai participé à de nombreuses expositions parmi lesquelles je retiens : La Galerie « De Lorenzi » à Schouweiler, la Galerie « A Spieren » à Strassen, la Galerie « Art et Passion à Esch-sur Alzette », la Galerie « Das Fenster » à Münstermaifeld, la Galerie « Lee » à Paris, la Galerie « Mayte Munoz » à Barcolone et la Galerie « Palz » à Beckingen.
J’ai participé à de nombreuses expositions d’ensemble à travers le monde entier.

Viktoria Prischedko"

*****
Slava Prishedko, époux de Viktoria, travaille lui aussi à l'aquarelle dans l'humide. Sa technique est différente de celle de son épouse en ce sens qu'il n'effectue pas de dessin préparatoire pour cette démonstration et que, contrairement à Viktoria, il n'hésite pas à repasser plusieurs fois sur une zone déjà colorée. Ses sujets de prédilection sont les personnages pourtant, une fois n'est pas coutume, il travaille cette fois sur un paysage.
Slava est lauréat de nombreux prix et distinctions en Ukraine, Russie et France. Il est membre de diverses associations d'art contemporain et visuels en Allemagne, Ukraine et Luxembourg et a réalisé de nombreuses expositions, à titre personnel ou collectif, un peu partout dans le monde, de l'Europe au Japon.

 
Slava_Prishedko

**************

5 prishedko2 à la couleur verset (450x584, 70Kb)





 














5 prishedko8 à la couleur verset (400x503, 49Kb)



                               


























































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire