mercredi 3 août 2011

Un regard de Otto Wols....

Otto Wols - Portrait de Nina Engel, 1932
Otto Wols - Portrait de Nina Engel, 1932 (via)


Wols, de son vrai nom Alfred Otto Wolfgang Schulze, est un artiste plasticien allemand, né le 27 mai 1913 à Berlin, mort en septembre 1951 à Paris. Son nom d'artiste et acronyme est formé des initiales Wolfgang Schulze.
Photographe, graveur, peintre et graphiste, proche du surréalisme, Wols est considéré comme un pionnier de l'abstraction lyrique européenne et un représentant important du tachisme et de l'Art informel en Europe. Il a vécu en France après avoir fui le régime hitlérien.

*********

Alfred Otto Wolfgang Schulze, ou Otto Wols, est né le 27 mai 1913 à Berlin. En 1930, Alfred Otto Wolfgang quitte l'école et reçoit un enseignement privé.
Le 14 juillet 1932 Alfred Otto Wolfgang voyage à Paris, où il rencontre Hans Arp, Alexander Calder, Alberto Giacometti et beaucoup d'autres personnalités de la scène parisienne du théâtre, de la littérature et des beaux-arts. Otto Wols décide de quitter définitivement l’Allemagne pour vivre à Paris. Sans papiers, il est considéré comme déserteur et apatride ce qui conduit à différentes reprises à des arrestations par la police.
En 1936, il reçoit avec l'aide de Fernand Léger et Georges-Henri Rivière un permis de séjour limité avec obligation de notification mensuelle à la police de Paris. Encore sans permis de travail Schulze gagne sa subsistance avec la photographie. En 1937, ses travaux sont exposés pour la première fois publiquement dans la galerie de photo renommée la Galerie de la Pléiade.
Au déclenchement de la seconde guerre mondiale, Wols avec beaucoup d'autres allemands sera emprisonné dans le Stade de Colombes puis en tant qu'"étranger ennemi" enfermé dans différents camps d'internement français. Pendant cet internement, une multitude de dessins et d'aquarelles surréalistes naîssent.
En 1945, de retour à Paris, sont exposés dans la galerie de René Drouin, pour la première fois et contre sa volonté, les aquarelles de Wols. Il se lie d'amitié avec Jean-Paul Sartre qui par la suite soutient l'artiste quant à ses difficultés financières et psychiques considérables. À côté d'illustrations de textes des écrivains Jean Paulhan, Jean-Paul Sartre, Franz Kafka et Antonin Artaud naît une œuvre graphique indépendante.
Otto Wols meurt en 1951 à Paris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire