vendredi 16 septembre 2011

De l'oubli...

Forgotten Island by ~666SlaSh666

 
L’oubli ne tenait-il qu’à l’incapacité de retenir les choses ? Peut-être les vieilles gens n’oubliaient rien mais se refusaient simplement à retenir ceci ou cela.
A partir d’une certaine quantité de souvenirs, chacun devait finir par en être saturé.
L’oubli n’était donc lui-même qu’une forme de souvenir. 
Si l’on n’oubliait rein, on ne pourrait pas non p)lus se souvenir de quoi que ce soit.
Les souvenirs sont des îles qui flottent dans l’océan de l’oubli. Il y a dans cet océan de courants, des remous, des profondeurs insondables. Il en émerge parfois des bancs de sable qui s’agrègent autour des îles, parfois quelque chose disparaît. Le cerveau a des marées.

Chez Bertha, les îles avaient été submergées par un raz-de marée. 
Sa vie gisait-elle au fond de l’océan ?

 
.
Le gout des pépins de pommes de Katharina Hagena



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire