samedi 29 octobre 2011

De l'expressionnisme allemand (3)...Expressionismus & Expressionismi

La Pinacothèque de Paris présentera du 13 octobre 2011 au 11 mars 2012 une étude inédite de l'Expressionnisme allemand.


"Expressionismus & Expressionismi" - Berlin-Munich 1905-1920. Der Blaue Reiter vs Brücke

Expo à Paris : L\'expressionnisme allemand - pointscommuns.com | livres allemands -  littérature allemande - livres sur l'Allemagne | Scoop.it

Cette exposition, au titre en forme de néologisme, se propose de montrer la diversité des mouvements constituant ce que l’on regroupe sous l’Expressionnisme allemand, et en particulier "Der Blaue Reiter " et "Brücke". A la Pinacothèque de Paris, du 13 octobre 2011 au 11 mars 2012.
impression Envoyer l'article � un ami title=



© Affiche : Pinacothèque de Paris, Gilles Guinamard
Souvent perçu comme monolithique, l’Expressionnisme allemand est pourtant composé de deux approches diamétralement opposées.
L’Expressionnisme s’est principalement créé autour de deux courants, deux écoles, opposées en tout point, sans pour autant jamais entrer en conflit entre elles. Par analogie, il pourrait s’agir de la mer et de la montagne.
Der Blaue Reiter (1912-1914) était un mouvement intellectuel, composé principalement de théoriciens, de penseurs, de philosophes qui avaient une approche très théorisée de ce que devait être leur œuvre. Héritiers de la culture germanique et romantique du Gesamtkunstwerk « œuvre d’art totale » –où littérature, musique, poésie et dessins s’harmonisaient de manière équilibrée–, ce mouvement associa également des artistes étrangers, tel Kandinsky, qui apportèrent également une culture non germanique à ce que devait être la création artistique idéale.
Parallèlement à ce mouvement purement intellectuel, Brücke (1905-1913) se développa autour d’artistes qui privilégièrent une création sensible et sensitive, émotionnelle, où n’avaient pas place les références purement intellectuelles de Der Blaue Reiter. Ces artistes allaient exprimer leur rapport instinctif à un climat, à une époque, à un contexte, à une période de décadence pangermanique dont ils furent les témoins impuissants et malheureux.
Ces deux mouvements opposés sont si éloignés qu’ils devraient n’avoir aucun point commun. Pourtant, ils vont se répondre et s’imbriquer au point de fusionner parfois pour ne constituer qu’un seul et unique mouvement, appelé par la suite l’ Expressionnisme allemand .
Ils vont également donner naissance à d’autres mouvements, d’autres écoles ou émanations au point que l’un et l’autre formeront une myriade de courants, tous intégrés dans l’expressionnisme, bien que parfois fondés sur des philosophies très différentes.
L’exposition présentée à la Pinacothèque de Paris s’intéresse uniquement aux deux courants fondateurs de l’Expressionnisme allemand, très distincts, très opposés, mais aussi très représentatifs de ce mouvement.
Autour principalement de Kirchner, Nolde, Schmitt-Rottluff et de Kandinsky, Marc et Jawlensky, l’exposition réunit cent cinquante œuvres environ.
Une telle étude n’a jamais été présentée dans les nombreuses expositions réalisées sur le sujet en Allemagne. Toujours dans son esprit de dialogue et de confrontation entre les arts, la Pinacothèque de Paris invite à découvrir les nuances importantes et diamétralement opposées en confrontant les artistes et les œuvres.
- Commissariat de l’exposition : Prof. Dr. Ralph Melcher et Prof. Dr. Raimund Stecker

"Der Blaue Reiter " (1912-1914)

Crédit photo ADAGP, Paris 2011
Crédit photo ADAGP, Paris 2011
Crédit photo ADAGP, Paris 2011
Crédit photo ADAGP, Paris 2011

"Brücke" (1905-1913)

Crédit photo ADAGP, Paris 2011
Crédit photo ADAGP, Paris 2011
Crédit photo ADAGP, Paris 2011
Crédit photo ADAGP, Paris 2011

Ce mouvement pictural sera envisagé à travers la confrontation de ses deux courants fondateurs, Der Blaue Reiter et Brücke.

Le titre Expressionismus & Expressionismi fait référence à l'importante exposition sur le Futurisme, intitulée Futurismo & Futurismi, qui a eu lieu à Venise en 1986. Ce néologisme permettait de montrer la diversité des mouvements constituant le Futurisme italien. De la même façon, Expressionismus & Expressionismi illustre la diversité des origines de l'Expressionnisme allemand, qui, souvent perçu comme monolithique est pourtant composé de deux approches diamétralement opposées.

Die Brücke est un groupe d'artistes fondé à Dresde en 1905 et installé à Berlin à partir de 1908. Les fondateurs, Ernst Ludwig Kirchner, Emil Nolde et Karl Schmidt-Rottluff privilégiaient une création émotionnelle, tournée vers les sensations et les perceptions de l'artiste. Ces peintres allaient exprimer leur rapport instinctif à une époque de décadence pangermanique dont ils furent les témoins impuissants et malheureux.

Der Blaue Reiter se constitua quant à lui autour d'artistes et de philosophes qui développèrent une approche théorique, voire spirituelle, de l'œuvre d'art. Héritier du concept germanique «d'œuvre d'art totale», ce mouvement purement intellectuel, qui s'est formé à Munich en 1911 à l'initiative de Wassily Kandinsky et Franz Marc, conçoit la création idéale comme un équilibre harmonieux entre les disciplines.

L'exposition présentera, autour de cent cinquante œuvres environ, ces deux courants distincts mais représentatifs de l'Expressionnisme allemand. Toujours dans son esprit de dialogue entre les arts, la Pinacothèque de Paris invite les visiteurs à découvrir les nuances essentielles et antagonistes en confrontant les artistes et les œuvres.



Parallèlement à l'exposition de la Pinacothèque de Paris, ce hors-série réétudie l'Expressionnisme allemand, à travers la confrontation de ses deux courants fondateurs, Der Blaue Reiter (Wassily Kandinsky, Franz Marc) et Brücke (Ernst Ludwig Kirchner, Emil Nolde, Karl Schmidt-Rottluff...



Octobre 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire