mardi 4 octobre 2011

Theo van Rysselberghe et la lumière en pointillés....

Théo Van Rysselberghe, né à Gand le 23 novembre 1862 et mort à Saint-Clair (Var) le 13 décembre 1926, est un peintre belge, connu pour avoir été l'un des principaux représentants du pointillisme en Belgique. Il a fait partie du deuxième courant, pointilliste, de l'école de Laethem Saint Martin.


Parcours
C’est à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles, dès 1880, que Van Rysselberghe fait ses classes. Le jeune peintre s’exprime dans le style de l‘époque, étalant largement une matière riche. Puis peu à peu il se hasarde à une facture nouvelle accrochant la lumière. Trois voyages au Maroc répondant à la vogue de l’orientalisme vont le métamorphoser.
Il peint de nombreuses scènes marocaines, de plus en plus abouties, matérialisant sur la toile la chaleur et le scintillement de la lumière. Matisse avait été fasciné par cet Orient éclatant de mille feux. Seul Van Rysselberghe a immortalisé le Maroc en pointillés ("Maroc", "La porte de Mansour".
En 1886, l’Impressionnisme vient frapper en plein cœur l’avant garde bruxelloise emmenée par le Cercle des XX dont Octave Maus, avocat et critique, fut une locomotive. Invités à l’exposition des XX, Monet et Renoir font sensation tant par leur liberté d’expression que par la clarté des coloris utilisés. C’est le choc…
Van Rysselberghe remet en question la vieille technique du clair-obscur et expérimente le procédé de multiplication des touches de couleurs. Il exécute quelques portraits (dont "Octave Maus au chapeau" peint en plein air et en pleine lumière) et quelques marines (dont "Le Zwin à marée basse") rayonnantes de tons et de touches fluides. On sent l’artiste troublé et séduit. "Le dimanche après-midi à la grande jatte" de Seurat provoque une véritable émeute. Nous sommes en 1887.
Théo Van Rysselberghe ne peint plus dorénavant que selon la technique Néo-Impressionniste ou divisionnisme terriblement astreignante.
Peu à peu, au tournant du siècle, l’artiste acquiert son propre style. C’est ici qu’explose le grand Van Rysselberghe, celui qui donne d’avantage de mouvement et de volume à ses sujets, qui diminue le contraste entre les couleurs, allonge les touches, travaille à l’instinct et crée l’harmonie sans souci d’observer des règles établies.
C’est l’époque des personnages familiers et pleins de charme, des scènes de groupe dans un jardin. Fleurs, vêtements souples, meubles aux lignes courbes, coloris tendres d’un raffinement extrême se donnent le mot pour faire de la vie quotidienne des moments de pur bonheur.
Epinglons, ici, les charmantes dames de "L’Après midi d’été", fleuron du Musée d’Ixelles dont nous ne manquons jamais d’aller humer les senteurs estivales chaque fois que l’occasion d’y passer se présente. Le portrait de "Madame Octave Van Rysselberghe" au regard mutin sous sa capeline fleurie. Le superbe "Port de Cette, les Tartanes" témoignant d’un sens presque abstrait de la composition, du rythme et de la pose des couleurs. Et, dans un autre registre "Emile Verhaeren dans son cabinet", rigoureuse image de l’ami aux lorgnons toujours au travail.
Mais vers les années 1910, le Néo-Impressionnisme cesse d’intéresser Van Rysselberghe. Il s’adonne à un style plus réaliste et plus coloré. Ce sont alors paysages, portraits et nus féminins dont la rigueur n’atteint pas la cheville du mouvement qui l’a propulsé au faîte de la réussite.
Van Rysselberghe s’installe à Saint Clair, dans le Midi, y peint encore beaucoup et y meurt en 1926.

***************


The Garden of Felicien Rops at Essone 1910


Vase of Flowers 1907



Vase of Flowers 1917



Vase of Flowers 1923


Portrait of Alice Sethe 1888.



Maria Sethe at the Harmonium 1891



Anna Boch in Her Studio 1893




Portrait of Irma Sethe 1894



Portrait of Laure Fle 1898



Self Portrait with Palette 1916



Madame Edmond Picard in Her Box at Theatre de la Monnaie 1886



Portrait of Octave Maus 1885



Portrait of a Lady with a Fan 1881




Portrait of Jean Cepeinick 1881



Dario de Regoyos Playing the Guitar 1882



Woman in a Green Dress 1885




Portrait of a Woman in Black 1886-8

The Family in an Orchard 1890

Madame Theo van Rysselberghe and Her Daughter 1899



Elizabeth van Rysselberghe in a Cane Chair 1916

Portrait of a Young Girl in Red 1886-8
Portrait of Marguerite van Mons 1886





+5
The Children of Francois van Rysselberghe 1885



The Schlobach Sisters 1884



Little Denise 1889



Portrait of Helene and Michette Guinotte 1901



Elisaeth van Rysselberghe in a Straw Hat 1901



Young Woman on the Sand Shore, 1901

 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire