mercredi 6 juillet 2011

Magnolia Pearl....

Magnolia Pearl représente tout ce que j'aime dans la mode et la créativité! 

Elle créé de très jolis vêtements avec des anciennes dentelles et bout de chiffons de nos grand-mères... C'est magnifique, romantique et j'aime!
Et puis sa philosophie de vie est aussi celle du partage, de l'amour de la vie et des autres!
J'aime!
On peut acheter ses créations en ligne sur son site: 
http://www.magnoliapearl.com


Thank you so much Pearl, love, love, love, love you!







http://www.magnoliapearl.com/videosfinal/Marburger2011/Marburger2011vid.html













Ellen de Groot

Ellen de Groot , artiste peintre portraitiste contemporaine néerlandaise née à Groningen

La représentation des femmes est le thème principal de mon travail. Le réalisme de la représentation des tissus est lui aussi d’une grande importance.
Elle peint dans la tradition classique, l’huile sur panneau.
Des portraits et des triptyques
Quantcast
Juste...une petite comparaison en souvenir....Thanks to

Lucia Guanaes

Lucia Guanaes est née au Brésil dans la ville de São Paulo, qu'elle quitte en 1977 pour s’installer en France. En 1983, elle obtient le diplôme de École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, et crée l’atelier de design graphique Tout pour Plaire.

En parallèle à ses activités de graphiste, Lucia se dédie à photographie. Elle réalise en 1986 “Brasil-Brésil”, parcours personnel en noir et blanc, qui est exposé à plusieurs reprises de part et d’autre de l’océan et fait l’objet d’une publication aux éditions Marval, en 1989.
En 1992, publie ”Inventaire d’une poubelle”, enquête photographique qui fait aussi l’objet d’une exposition à Paris.
En 1996, s’attache à la ville de Salvador et réalise le cédérom ”Au cœur de Bahia” qui reçoit en 2000 le Grand prix Möbius Amérique latine et le prix spécial du jury au Prix Möbius international. Ce travail est exposé en 2000 au festival Chroniques nomades (Honfleur) et à la Grande Halle de la Villette (Paris).
Lucia réalise ensuite “Transfigurations”, projet exposé en avril 2004 à la Galerie de L’Onde (Vélizy), et “Frontières de la mer”, exposé au Festival Etonnants Voyageurs (Saint-Malo) en mai 2005, projété lors des soirées du Festival Voies Off (Arles) en juillet 2005 et exposé en novembre/décembre 2005 à la Galerie NegPos (Nîmes).
Une rétrospective de son travail photographique a été organisée en janvier/février 2005 à la Galeria do Olhar (Salvador, Brésil) et ses photos intégrent désormais la Collection MASP/Pirelli de Photographies.

Au Brésil, Lucia Guanaes est représentée par la
Galeria do Olhar (Salvador de Bahia).

Quand Maksim Mrvica revisite les grands compositeurs....


Maksim Mrvica est un pianiste croate, né le 3 mai 1975 à Šibenik (Croatie).




Il a reçu une formation musicale à l'Académie de musique de Zagreb auprès de Vladimir Krpan qui fut un élève d' Arturo Benedetti Michelangeli. Puis il a été admis au Conservatoire Franz Liszt de Budapest.


En 1996, il a reçu le 1er prix du Concours international Nicolaï Rubinstein.
En 2000, il a séjourné à Paris afin de recevoir les conseils d'Igor Lazko. L'année suivante, il s'est vu décerner le 1er prix au Concours international de piano de Pontoise.

De retour en Croatie, il a connu un véritable tournant dans son parcours en sortant un CD intitulé Gestures et comprenant des pièces pour piano d'inspiration croate.
Mis en relation avec l'impresario londonien Mel Bush. il a ensuite sorti plusieurs albums, produits par EMI, où ce musicien "revisite" des oeuvres de célèbres compositeurs (Haendel, Bach, Chopin...).




La modernité et l'originalité de son approche musicale s'appuient sur une technique pianistique extrêmement solide et impressionnante qui semble susciter à la fois l'enthousiasme d'un large public et l'adhésion de nombreux mélomanes. S'il reste encore relativement peu connu en France, Maksim Mrvica connaît aujourd'hui un succès dont l'ampleur fait aujourd'hui de lui une "star" mondiale dans l'univers de la musique en général et du piano en particulier. Il fait l'objet d'une véritable fascination en Asie.

Maksim Mrvica joue sur des pianos Fazioli ou Steinway & Sons.

Le parfum des fleurs de Michelle Brown...

Michelle Brown aquarelliste contemporaine britannique vivant dans le Sussex, donnant des cours, et adepte du "speed painting"... Mais j'adore le résultat!

Son blog: http://michelle-brown.blogspot.com/




http://michellebrown.ning.com/







































Quand Jean-Claude Dresse rêve....

Jean-Claude Dresse , artiste peintre belge, est né le 8 Septembre 1946, dans une famille d'artistes. Son grand-père était artiste amateur, son père - sculpteur et peintre, et son cousin, premier violon de Conservatoire.
Il expose régulièrement en Belgique, en France et aux Pays-Bas.

Son oeuvre, surgie de la mémoire des songes, s'impose comme une magie.

« J'aime l'art contemporain et l'abstraction, mais ce n'est pas pour cela que je renie les classiques. Je suis un fervent admirateur de Léonard de Vinci et de Michel-Ange », confie Jean Claude Dresse.

L'artiste s'inspire des thèmes de la Renaissance italienne et rend hommage à l'antiquité grecque avec Ulysse en clair obscur, à la mythologie suggérée.
Il allie l'ancien et la modernité, l'ombre et la lumière. Il fait surgir le blanc cru au travers des rouges.

Ses thèmes de prédilection restent la musique et la femme.
Comme les maîtres flamands, ses toiles apparaissent sans épaisseur de peinture, malgré les couches successives recouvertes de glacis.

Excellent dessinateur, Dresse mélange puissance et délicatesse.