vendredi 16 septembre 2011

De l'oubli...

Forgotten Island by ~666SlaSh666

 
L’oubli ne tenait-il qu’à l’incapacité de retenir les choses ? Peut-être les vieilles gens n’oubliaient rien mais se refusaient simplement à retenir ceci ou cela.
A partir d’une certaine quantité de souvenirs, chacun devait finir par en être saturé.
L’oubli n’était donc lui-même qu’une forme de souvenir. 
Si l’on n’oubliait rein, on ne pourrait pas non p)lus se souvenir de quoi que ce soit.
Les souvenirs sont des îles qui flottent dans l’océan de l’oubli. Il y a dans cet océan de courants, des remous, des profondeurs insondables. Il en émerge parfois des bancs de sable qui s’agrègent autour des îles, parfois quelque chose disparaît. Le cerveau a des marées.

Chez Bertha, les îles avaient été submergées par un raz-de marée. 
Sa vie gisait-elle au fond de l’océan ?

 
.
Le gout des pépins de pommes de Katharina Hagena



Anna Maria Gardell Ericson, instants suédois

ANNA Gardell ERICSON 1853-1939

File:Anna Maria Gardell-Ericson - from Svenskt Porträttgalleri XX.png


Anna Maria Gardell, Ericson , née Gardell 10 Octobre 1853 à Visby , décédée en 1939 à Stockholm , était une artiste suédois.
Gardell-Ericson a séjourné en France pour suivre son éducation artistique et s'est mariée à Paris en 1882 à Johan Ericson , quand les deux étaient déjà des artistes reconnus.
Ils vivent d'abord en France, et plus tard à Göteborg . Ils ont leurs œuvres exposées dans plusieurs musées, dont le Musée national et le Musée d'Art de Göteborg .

toutes les images sont cliquables *

Catégories

A propos de l'oiseau paon....(2)

Dans la peinture chinoise....


































A propos de l'oiseau paon....(1)


<><>
<><>
<><>
<><>
<><>
<><>
Le Paon se plaignait à Junon:
Déesse, disait-il, ce n'est pas sans raison
Que je me plains, que je murmure:
Le chant dont vous m'avez fait don
Déplaît à toute la Nature;
Au lieu qu'un Rossignol, chétive créature,
Forme des sons aussi doux qu'éclatants,
Est lui seul l'honneur du Printemps.
Junon répondit en colère:
Oiseau jaloux, et qui devrais te taire,
Est-ce à toi d'envier la voix du Rossignol,
Toi que l'on voit porter à l'entour de ton col
Un arc-en-ciel nué de cent sortes de soies;
Qui te panades, qui déploies
Une si riche queue, et qui semble à nos yeux
La Boutique d'un Lapidaire?
Est-il quelque oiseau sous les Cieux
Plus que toi capable de plaire?
Tout animal n'a pas toutes propriétés.
Nous vous avons donné diverses qualités:
Les uns ont la grandeur et la force en partage;
Le Faucon est léger, l'Aigle plein de courage;
Le Corbeau sert pour le présage,
La Corneille avertit des malheurs à venir;
Tous sont contents de leur ramage.
Cesse donc de te plaindre, ou bien, pour te punir,
Je t'ôterai ton plumage.


**************



Il va sûrement se marier aujourd'hui.
Ce devait être pour hier. En habit de gala, il était prêt. Il n'attendait que sa fiancée. Elle n'est pas venue. Elle ne peut tarder.
Glorieux, il se promène avec une allure de prince indien et porte sur lui les riches présents d'usage.
L'amour avive l'éclat de ses couleurs et son aigrette tremble comme une lyre.
La fiancée n'arrive pas.
Il monte au haut du toit et regarde du côté du soleil. Il jette son cri diabolique :
Léon ! Léon !
C'est ainsi qu'il appelle sa fiancée. Il ne voit rien venir et personne ne répond. Les volailles habituées ne lèvent même point la tête. Elles sont lasses de l'admirer. Il redescend dans la cour, si sûr d'être beau qu'il est incapable de rancune.
Son mariage sera pour demain.
Et, ne sachant que faire du reste de la journée, il se dirige vers le perron. Il gravit les marches, comme des marches de temple, d'un pas officiel.
Il relève sa robe à queue toute lourde des yeux qui n'ont pu se détacher d'elle.
Il répète encore une fois la cérémonie.

LE PAON (extrait des Histoires Naturelles de Jules RENARD)






Le Paon est un nom vernaculaire ambigu désignant certains oiseaux appartenant à plusieurs espèces et sous-espèce de la famille des phasianidés, classés dans les genres Pavo et Afropavo. Les paons sont donc proches des faisans et des Pintades.


Le paon est originaire de l'Inde. On en trouve aussi au Sri Lanka. Il vit dans les forêts mais s'assure qu'il y a un point d'eau tout près.

En général, le mâle à une queue énorme dont le plumage est bleu, mais certains paons sont complètement blanc.

Il a été importé en Grèce et par la suite dans toute l'Europe pour en faire l'élevage. Il est très facile à domestiquer et on peut le voir comme attraction dans les zoos où ils se promènent en toute liberté.

C'est un oiseau aux plumes colorées et magnifiques. Seul le mâle peut faire la roue et se montrer dans toute sa splendeur. Sa traîne peut atteindre 1.5 mètre. Elle est composée de 100 à 150 plumes qui gandissent jusqu'à sa sixième année.

Ses ailes sont courtes et ne lui permettent pas de vraiment voler sauf pour se percher dans les arbres.
Photo de paon
A la première heure le matin il ira se nourrir, boire et parfois même se baigner. A la tombée du jour il retourne boire et se réfugie dans les arbres pour passer la nuit. Il se nourrit de fleurs, de céréales et de graines. Mais il complétera son menu avec de petits mammifères et de reptiles.
Photo d'un paon blanc
Paon blanc
Le paon vit en petits groupes, sauf pendant le temps de l'accouplement qui dure tout le printemps. A ce moment il courtise 4-5 femelles qu'il charme en paradant devant elles en faisant la roue.
Photo de la queue d'un paon
Plumes de queue d'un paon
La femelle prépare un nid sur le sol à l'abri d'un arbuste et y pondra 4-5 oeufs, parfois plus. Après l'accouplement, la couvaison dure 28 à 30 jours et la mère nourrira ses petits pendant leurs premiers jours. Le petit mâle prendra 3 ans pour arborer une traîne digne de sa race.
Photo d'une plume de paon
Le nom du mâle est le Paon, la femelle la Paonne et le petit le Paonneau.
La durée de vie du paon va de 10 à 15 ans.